Steven Cohen sur le parvis du Trorcdéro, © Quentin Evrard.
Contributions Performance réservé aux abonnés

Le procès de Steven Cohen

C’est un dossier « pas très épais » qui a été ouvert lundi matin au tribunal correctionnel de Paris devant l’accusé Steven Cohen. Arrêté le 10 septembre dernier sur l’esplanade du Trocadéro où il avait choisi de réaliser sa performance Coq / cock, l’artiste inculpé pour exhibitionnisme sexuel est défendu par Agnès Tricoire (affaire Piss-Christ à la collection Lambert à Avignon en 2011). Casier judiciaire vierge. Jamais condamné à l'étranger. Retour sur le procès. 

Par Emmanuelle Tonnerre publié le 25 mars 2014

 

Gants rouges, coiffe de plumes, talons hauts, string, coq en laisse et… « sexe apparent ». Difficile, dès l’arrestation, de déterminer claiement la nature et la proportion de sexe qui ressortait du bandage reliant « la partie la plus intime » du corps de l’artiste, au coq guidant sa danse.  réservé aux abonnés Seuls les abonnés peuvent consulter les archives.
Merci de vous authentifier pour accéder à ce contenu.

Pas encore abonnés ?