Stéphane Pigneul et Frédéric D. Oberland, du groupe Oiseaux-Tempête Stéphane Pigneul et Frédéric D. Oberland, du groupe Oiseaux-Tempête © Paul Arnaud.
88 EN KIOSQUE

Si l'oiseau ne chante pas, c'est mauvais signe

Après la Grèce et la Turquie, le groupe s’est posé sur les eaux troubles du Liban. Trois albums en Méditerranée pour des musiciens qui évitent les écueils de l’orientalisme.

Par Jean-Roch de Logivière, avec Hugo Lautissier