L’entrée de la Ghetto Biennale, confiée à des artistes locaux par John Cussans, artiste et critique originaire  du Royaume-Uni. L’entrée de la Ghetto Biennale, confiée à des artistes locaux par John Cussans, artiste et critique originaire du Royaume-Uni. © Chantal Regnault.
Enquêtes festival réservé aux abonnés

Made in Haïti

Des années-lumière séparent Art Basel, foire d’art contemporain à Miami The Place To Be et la Ghetto Biennale, à Haïti, qui réinvente l’art du marché.

Par Tzotzil TREMA publié le 19 déc. 2013

Dans « Miami » et dans « Haïti », il y a cinq lettres et le même nombre de « i » (et de « a »). Seulement un millier de kilomètres (1 142 pour être précis) les séparent. Et pourtant, des années-lumière. (...)